Historique

Le 7 juillet 1851, ce fut l’érection canonique de Saint-Frédéric.

La première requête de fondation de cette nouvelle paroisse, en 1845, était sous le vocable de Sainte-Philomène. Peut-être parce que l’abbé Frédéric Caron, curé de  Saint-Joseph et desservant de cette partie de territoire avait une grande dévotion envers cette sainte.

En 1851, c’est le décret d’érection de la paroisse sous le vocable de Saint-Frédéric.  C’était une façon pour les paroissiens de rendre hommage à leur premier curé, l’abbé Frédéric Caron. L’église actuelle, construite en 1857, fait la fierté des paroissiens.  Saint-Frédéric est le village natal de Louis-Albert Vachon, Archevêque de Québec, Cardinal de 1985 à 1990.

Qui était saint Frédéric? Il vécut au 9e siècle et sa mort est datée de 838 dans les archives de l’église d’Utrecht.  Descendant d’une famille parmi les Frisons, avant que les Francs en eussent fait la conquête sous le règne de Louis le Débonnaire. Il fut confié à l’évêque Ricfrid qui remarqua de grandes qualités d’humilité, de dévouement et de zèle pastoral.

Frédéric fut ordonné prêtre et après la mort de l’Évêque d’Utrecht, l’empereur Louis le Débonnaire le fit venir auprès de lui et le fit sacrer évêque en sa présence.

Son martyr : L’impératrice Judith conçut une haine mortelle contre Frédéric parce qu’il lui avait reproché ses scandales et ses intrigues.  Elle envoya deux assassins qui le frappèrent à coup de poignard dans la Chapelle St-Jean-Baptiste où Frédéric avait fait faire son tombeau. Les annales du temps racontent de nombreux miracles survenus à la suite es prières et à la vénération des fidèles envers ce saint évêque.

Vous avez en aide-mémoire tous les services offerts par la Paroisse de Saint-Frédéric et les horaires par les liens suivants :